La Commission de la fonction publique (CFP) a interdit à tous les fonctionnaires de se rendre en Chine pendant l'épidémie de coronavirus

La Commission de la fonction publique (CFP) a interdit à tous les fonctionnaires de se rendre en Chine au milieu de l'épidémie de coronavirus qui y fait des morts et se propage aux pays voisins.

Un groupe de travail formé pour suivre les cas et renforcer le contrôle aux frontières a élargi l'instruction pour inclure les citoyens ordinaires.

Voyager dans d'autres pays d'Asie avec des cas confirmés de coronavirus comme l'Australie est limité avec une prudence supplémentaire.

Le président de la CFP, Martin Mahe, a déclaré que les fonctionnaires doivent demander la permission de la CFP pour tout voyage outre-mer. «Tout fonctionnaire qui ne respecte pas la restriction sera soumis à la subordination.

"L'instruction est valable jusqu'à nouvel ordre", a-t-il déclaré.

Actuellement, Vanuatu n'a pas de vols directs en provenance de Chine comme les Fidji, la Papouasie-Nouvelle-Guinée (PNG) et l'Australie qui ont initialement renforcé les mesures et la sécurité.

Le directeur par intérim du ministère de la Santé publique qui est également le président du groupe de travail, Donald Pelam, a déclaré que des règles strictes seront également imposées aux voyageurs en provenance de Chine et d'autres pays asiatiques.

"Les voyageurs devront être mis en quarantaine en Australie pendant au moins 14 jours avant d'entrer dans le pays", a-t-il déclaré.

"Tous les voyageurs aériens et maritimes devront subir un contrôle à l'arrivée et au départ", a-t-il déclaré.

Le directeur du Département des douanes et du revenu intérieur, Harold Tarosa, a déclaré que le département renforcera les exigences frontalières avec l'introduction de nouvelles cartes d'arrivée pour obtenir des détails sur tous les voyageurs et empêcher la transmission du virus dans le pays.

Le surintendant par intérim de l'hôpital central de Vila (VCH), le Dr Tony Harry, a déclaré qu'il n'existait aucun médicament ni vaccin contre le coronavirus.

«L'Organisation mondiale de la santé (OMS) essaie de développer un vaccin pour arrêter la propagation du virus.

«Il n'y a aucune preuve à l'heure actuelle que le virus est en suspension dans l'air mais il est conseillé aux gens de prendre des mesures préventives; se laver les mains et se couvrir le nez en éternuant pour empêcher le virus de se propager », a-t-il expliqué.

La nuit dernière, le bilan des décès dus aux coronavirus a atteint 81, avec près de 3 000 cas confirmés depuis sa découverte dans la ville de Wuhan. Le virus a été signalé pour la première fois à l'OMS en décembre dernier et n'a pas été déclaré épidémie.

Le groupe de travail sur le coronavirus créé récemment pour répondre à tout cas suspect comprend des agences telles que l'immigration, le transport maritime du Sud, les douanes, la biosécurité et le ministère de la Santé.

Renseignements

Parc de l'Indépendance
Sac postal réservé 9025
Port Vila
Tel: 5333260